Time_Out_affiche

2_5

Genre : Science-Fiction

Réalisateur : Andrew Niccol

Synopsis :

Dans un monde ou le temps est devenu une monnaie, Will Salas est suspendu celui qui lui reste à vivre. Il rencontre alors par hasard un homme qui lui lègue son siècle avant de se suicider.

Time_Out


Avis :

Même si son trailer n'etait pas spécialement enivrant, on attendais néanmoins d'Andrew Niccol, auteur et réalisateur de Bienvenue à Gattaca, Simone et Lord Of War, un très bon film de science-fiction. Malheureusement, en l'état, Time Out n'est qu'un sympathique film d'action, ou le réalisateur semble avoir vendu son âme au grand spectacle, laissant alors de coté son scénario. Pourtant, l'univers et l'intrigue dépeint durant les premières minutes du métrage avaient le potentiel pour devenir une nouvelle référence du genre, le scénariste traitant ici de la crise boursière actuelle en transformant l'argent en temps de vie et en déguisant les traders en des "gardiens" qui ne vivent qu'au jour le jour. Les passerelles érigés par l'auteur vers notre monde sont donc aussi nombreuses, intéressantes et intelligentes que vaines, Andrew Niccol ne retrouvant finalement jamais la fièvre contestataire qui parcourait ses précédentes oeuvres. Les conséquences vertigineuses de ce dérèglement de l'horloge interne s'effiloche donc rapidement après une première partie pourtant riche en émotions, le récit prenant alors des allures d'une virée à la Bonnie & Clyde ponctuée de braquages et de poursuites, gagnant en efficacité ce qu'il perd en intérêt. Pour un casting masculin convaincant (ou Justin Timberlake prouve une fois de plus qu'il est un très bon acteur), une superbe musique composée par Craig Armstrong et un design sinon élégant, au moins réfléchis, il faut donc passer par des dialogues parfois superflus et surtout une Amanda Seyfried aussi utile qu'une cruche vide. Et si finalement le rythme général fait que l'on ne s'ennuie pas et que le jeu avec les générations demeure assez drôle, Time Out reste néanmoins loin des précédents films de son artisan. En espérant que Niccol n'ai joué le jeu des studios qu'afin de pouvoir nous livrer, à l'avenir, un projet beaucoup plus personnel et moins bankable.

68524758

> Un casting masculins qui tient vraiment la route, notamment Justin Timberlake et Cillian Murphy

> Le pitch de départ, original et qui interroge (un peu) l'hygiéne de vie que nous impose le monde d'aujourd'hui

> La très belle partition écrite par Craig Armstrong

> Un rythme parfaitement huilée

68524896

> L'inutilité publique d'Amanda Seyfried

> Des dialogues pas toujours très utiles

> Beaucoup d'élèments de l'intrigue sont passé sous silence (l'identité du défunt père par exemple)

> Des scènes d'action aussi efficace que terne

Time_Out_2

LA SCENE QUI TUE !

La terrible et inévitable mort de Rachel Salas (Olivia Wilde) au cours d'une course contre la montre puissamment illustré par la musique de Craig Armstrong.