jcgvTTIr9wbZPT1yX7HkAUuqzl

2

Genre : Thriller

Réalisateur : Ami Canaan Mann

Synopsis :

A Texas City, Mike et Brian enquête sur un meurtre crapuleux. Mais parallèlement, Brian aide une agent du FBI sur une série de disparitions dans les "fields".

Killing_Fields


Avis :

C’est en toute logique qu’Ami Canaan Mann (fille de Michael Mann, également producteur du film) se retrouve à faire ses premières arme (ou presque) dans un genre très passe-partout. Malheureusement, le scénario, mal écrit, est aussi embrouillé que ses personnages, ne sachant pas ou aller ou sur quoi se fixer, au point ou la résolution d’une des deux affaires principales est sacrifié. Le spectateur ne sait donc jamais ou il va, n’arrivant pas à s’attacher aux personnages pourtant campés par de très bons acteurs, le trio Sam Worthington/Jeffrey Dean Morgan/Jessica Chastain s’en sortant d’ailleurs très bien dans cette exercice. Il faut dire que le montage n’aide pas vraiment à la compréhension de l’histoire, insérant de façon très curieuse des lambeaux de scène sans jamais leur apporter une épaisseur narrative claire. Pourtant, au coeur de ses maladresses d’écriture s’échappe une superbe ambiance onirique qui permet de retenir l'attention du spectateur. La réalisatrice filme les corps mutilés comme elle filmerait des sculptures, elle donne vie à ces champs pétrolifères désolée (les «fields» du titre) qui bordent Texas City, ville post-industriel délabré ou se refuge les pires perversions (proxénétisme, vol, trafique, meurtre), et l’atmosphérique composition de Dickon Hinchliffe donne corps à cette ambiance sur-réaliste. Mais ces tentatives d’approcher une criminalité ordinaire dans un lieu dont le caractère fantastique le rend extra-ordinaire s'évanouissent dans un scénario vraiment trop brouillon et qui ne parvient pas à exploiter les différents foyers narratif qui s’offrent à lui.

68524758

> Une réalisation incarnée

> Un casting plutôt convaincant

> Une ambiance ensorcelante très bien mise en valeur par la photo de Stuart Dryburgh

> La composition planante de Dickon Hinchcliffe

68524896

> Ou est passé le scénariste ?

> Un montage perfectible

> L'interprétation très curieuse de Stephen Graham

Killing_Fields_2

LA SCENE QUI TUE !

Ces magnifiques plans d'ouverture ou Ami Canaan Mann nous dévoile la flore local, ou les cyprès décharnés et les marécages composent un champ mortuaire fantastique baigné par les ténébreux choeurs qui irriguent la partition d'Hinchcliffe.