hangover_part_ii_ver2

3_5

Genre : Comédie

Réalisateur : Todd Philips

Synopsis :

Phil, Alan et Doug partent en Thailand afin d'assister au mariage de Stu. Celui ci, voulant évité à tout prix l'aventure de Las Vegas, refuse de fêter son enterrement de vie de garçon mais il accepte tout de même de boire un verre avec ses trois amis et son futur beau-frére. Le lendemain, les trois hommes se réveillent, lessivés, dans une chambre de Bangkok.

65091480


Avis :

Vraie suite ou simple remake ? Very Bad Trip 2 se situe entre deux eaux, un peu comme le fut Y a t-il un Pilote dans L'Avion 2 à son époque. Reprenant à très peu de chose près la trame du premier opus, Todd Phillips réduit ainsi considérablement le risque de se planter et de décevoir ses fans (pou maximiser ses profits sans doute). Mais, en contre-partie de ce manque d'originalité et de surprise dont le film ne semble guère se cacher, cette deuxième beuverie pousse encore plus loin les limites du trash et de la bienséance à tel point que le premier opus fait pâle figure à ses cotés. C'est dire si Todd Philips est généreux avec les réfractaires à son humour, leur fournissant généreusement des cartouches pour le démolir. Les fans du premier seront, quant à eux, aux anges puisque tout y est plus gros et plus débile que dans le précèdent : situations, gags et même personnages avec, en tête, le flegmatique Zach Galifianakis et le délirant Ken Jeong. Un casting principal toujours aussi performant auquel s'ajoute quelques succulentes performances de guests comme Juliette Lewis, Nick Cassavets, Paul Giamati ou bien encore Mike Tyson. Parallèlement à cette avalanche d'humour gras du bide, Todd Phillips prouve une fois de plus, après Date Limite, qu'il n'a pas son pareil quand il s'agit de sublimer ses paysages et ses décors, de même pour le choix des chansons, qui s'avére toujours aussi judicieux. Reste tout de même en suspend cette volonté assez mystérieuse de faire une suite qui n'en n'ai pas vraiment une. Un manque de surprise d'autant plus dommageable que cette suite s'avére plus croustillante et drôle que l'original.

_

> Zach Galifianakis aurait fait un tabac à l'époque du burlesque !

> Les irrésistibles caméos de Mike Tyson et Nick Cassavets

> La musique de Christophe Beck et l'excellent choix des chansons

> Le magnifique décors asiatique sublimé par la réalisation aérienne de Todd Phillips

> Le coté trash poussé à l'extréme ravira les amateurs du genre

_

> La trame, identique à celle du premier volet

> Le personnage de Doug, encore trop peu exploité au sein de la troupe

65093092

LA SCENE QUI TUE !

Le savoureux caméo final de Mike Tyson, qui nous fait espérer qu'une seule chose : qu'il ne fasse jamais carrière dans la chanson.