The_Walking_Dead_Poster_Final

3_5

Genre : Horreur

Créateur : Frank Darabont & Robert Kirkman

Synopsis :

Après avoir reçu une balle au cours d'une intervention, le shérif Rick Grimes se réveille à l'hôpital et découvre que les morts-vivants ont envahit la region. Il part alors sur les traces de sa femme et son fils, tout deux disparus.

The_Walking_Dead_1


Avis :

The Walking Dead est, de loin, la série la plus ambitieuse du moment. D’abord de par son sujet, très éloigné des politiques et normes d’un programme de prime-time. Ensuite, parce qu'il demande énormément de moyens pour mettre sur pied son univers. Débutant sur la même base que son modèle cinématographique qu’est 28 Jours Plus Tard (le réveil à l’hôpital et la découverte d’un monde ravagé), The Walking Dead met progressivement en place les principaux enjeux dramatiques de la série (adultère, deuil, solidarité, organisation sociale : rien de réellement nouveau sous le soleil). Le rythme de l’ensemble n’est pas franchement palpitant, mais il permet d’une part au programme d’échapper au modèle narratif communément admit à la télévision (l’absence de cliffhanger de fin d’épisode participe à son exotisme), d’autre part de se focaliser pleinement sur des personnages, aux demeurant très bien écris, nous dévoilant toutes leurs contradictions dans une ambiance apocalyptique qui n’a de cesse de remettre en question leurs certitudes. Un trait de caractère que l’on doit avant tout à son créateur, le cinéaste Frank Darabont, qui s’avère être l’homme de la situation tant il sait mener à bien les projets les plus anti-conformistes (ce qu'il a prouvé à l’issue de The Mist, son dernier film). Les acteurs, tous parfaits (en particulier Andrew Lincoln, Jon Bernthal et Laurie Holden), contribuent à ancrer leurs personnages dans la durée, tout comme la qualité des maquillages, des décors, de la musique et de la photographie permettent à la série de trouver sa place. Et le public ne s’y ai pas trompé, la série étant actuellement reconduite pour une troisième saison.

68524758

> Une distribution irréprochable

> Des personnages à l'evolution psychologique sensible

> Une direction artistique hors norme pour un objet télévisuel (photographie et maquillage digne d'un produit de cinéma)

> La très belle musique composée par Bear McCreary, à la fois angoissante et planante

68524896

> Certains épisodes qui manquent de punch

> Une saison trop courte (6 épisodes)

The_Walking_Dead_2

LA SCENE QUI TUE !

Pour pouvoir regagner le fourgon, Rick Grimes (Andrew Lincoln) et Glenn (Steven Yeun) s'enduisent de sang de zombie afin de masquer leur odeur de chair fraîche et pouvoir ainsi marcher dans la rue sans être repéré par les morts-vivants. Une scène vivement déconseillé à tout ceux qui viennent de déjeuner.