8aA1C0fbgPMapRf2kgmR01ArREJ

4

Genre : Biopic

Réalisateur : Bennett Miller

Synopsis :

Billy Beane, manager général des Oakland Athletics, débauche Peter Brand, un jeune conseillé financier passionné de base-ball, pour composer sa nouvelle équipe avec le petit budget dont dispose le club.

Moneyball


Avis :

Si, de par son sujet, Le Stratège a toutes les cartes en main pour briller sur le sol Américain, il n’en va pas de même Outre-Atlantique, ou le base-ball demeure, aux yeux des spectateurs, une lointaine vue de l’esprit. Pourtant, Bennett Miller, auteur en 2005 de l'excellent Truman Capote, parvient avec ce second long-métrage à nous guider dans cet univers grâce au personnage de Billy Beane, manager d’une équipe de base-ball en proie à de sérieux problème de trésorerie. Comme le titre de This Will Destroy You, le passé de ce personnage n’a de cesse, tout au long de film, de résonner dans l’enceinte de ce sport désormais gouverné par le marketing et l’argent, scellant une politique des transferts de plus en plus aliénante pour les petits clubs. Mais si on peut être légitimement désorienté par les diverses stratégies économico-sportives qui se déploient sous nos yeux (qui plus est quand on n’est pas spécialiste dans le domaine), la brillante écriture d’Aaron Sorkin et de Steven Zaillian permet d’insuffler du panache à des phases dialogués qui auraient pu se révéler assommantes, et d’ordonner intelligemment et avec délicatesse l'incursion des nombreux flashbacks sur le parcours de notre héros. On se prend donc finalement très vite à ce jeux qui ne manque ni d’émotion, ni de force, même si le rythme général connait quelques creux lors d’une seconde partie qui perd de son bagou. Mais porté par une réalisation parfaitement harmonie avec son sujet, Le Stratége nous réserve deux autres magnifiques spectacles : celle, puissante et viscérale, d’un Brad Pitt habité par son personnage, et de Jonah Hill, d’une irréprochable crédibilité. Au final, c'est une belle évocation de la fièvre sportive qui anime les plus passionné d'entre nous que nous offre Bennett Miller, un cinéaste sensible aux personnages tourmentés.

68524758

> L'excellente performance de Brad Pitt et Jonah Hill

> Une photographie granuleuse qui donne du caractère à la délicate réalisation

> La qualité des dialogues et de la peinture du monde du base-ball

> Un montage sans accrocs, rendant le rythme du film très fluide

68524896

> On est parfois perdu dans les impératifs économiques liés à ce sport

> Une seconde partie qui perd de sa verve et de son énergie

Moneyball_2

LA SCENE QUI TUE !

La séquence de négociation des transferts par téléphone interposé de Billy Beane (Brad Pitt) et Peter Brand (Jonah Hill), ou surgit la fringante écriture du scénariste Aaron Sorkin.