La_dame_de_fer

4

Genre : Biopic

Réalisateur : Phyllida Lloyd

Synopsis :

A 86 ans, Maragaret Tatcher, vieille femme souffrant d'une légère démence, fait le point sur son existence de femme politique, d'épouse et de mère.

La_Dame_De_Fer


Avis :

On craignait le pire avec cette vision de Margaret Thatcher par Phyllida Lloyd, qui n’est outre que la réalisatrice de Mamma Mia ! A la sortie de la projection, on ne peut que s'étouffer avec notre mauvais esprit car, celle qui s’était attaquée au monument musical que représentait le groupe suédois (ABBA pour ceux qui n’avait pas encore compris), affronte avec force le monument politique que représente Mme Thatcher. Celle qui fût surnommée La Dame De Fer pour son intransigeance d’acier devant les revendications des syndicats et des travailleurs, est tombé aujourd'hui dans l'anonymat et, sans forcer, la réalisatrice nous la révèle comme un être de conviction et refusant d'être seulement un visage ("Avant il s’agissait de faire quelque chose, maintenant, il s’agit d’être quelqu’un"). Et, là ou Eastwood avait échoué à donner du rythme à sa fresque sur le pouvoir policier qu’incarnait J. Edgar Hoover, Phyllida Lloyd parvient, grâce à une brillante écriture et un flamboyant montage, à nous tenir en haleine sans jamais trop fléchir, calquant sur le style et le traitement qu'avait réservé Oliver Stone à son Nixon. Même si il privilégie la femme d’aujourd’hui (accompagné de ce bouleversant constat d'être désormais qu'une simple spectatrice du monde) à celle d’hier, et que la politique pur est reléguée a une simple vue de l’esprit, le long-métrage ne fait malgré tout pas l’impasse sur la violence des répressions et sur la rigidité obsessionnelle de la Dame, tout en éclairant judicieusement son destin par la lutte constante qu’elle a dû mener pour imposer sa légitimité et leurs conséquences sur sa vie familiale. Les directions politico-economique entreprises par l'ex Premier Ministre Britannique ancre par ailleurs parfaitement cette peinture tragi-comique dans notre actualité, et se trouve illuminé par la prestation sans faille d’une Meryl Streep imparable dans la peau de Margaret Tatcher, ainsi que par la superbe musique de Thomas Newman. Au final, La Dame De Fer est une très bonne surprise.

68524758

> Meryl Streep : l'Oscar est à toi !

> Les nombreuses séquences humoristiques servies par un excellent Jim Boradbent

> Les allées et venues dans le temps du scénario fluidifié par un brillant montage

> On comprend bien mieux le tempérament de cette Dame de Fer

> La sublime musique signée Thomas Newman

68524896

> Quelques petites longueurs

> On y parle assez peu des convictions politiques de Margaret Tatcher

La_Dame_De_Fer_2

LA SCENE QUI TUE !

La poignante séquence d'ouverture qui nous dévoile l'humanité ordinaire d'une Margaret Thatcher (Meryl Streep) désormais âgée et rendue anonyme par l'intelligente mise en scène de Phylida Lloyd.