dangerous_method_ver2_xlg

 4_5

Genre : Drame

Réalisateur : David Cronenberg

 Synopsis :

 Carl Jung reçoit Sabina Spielrein, une jeune russe prise d'hysterie. Il tente de la guérir et de pousser ainsi ses recherches sur la psy-analyse. Recherche qui le conduit à rencontrer Sigmund Freud, un des plus célèbres chercheurs dans ce domaine.

 A_Dangerous_Method


Avis :

Depuis ses débuts, le réalisateur David Cronenberg n'a de cesse d’articuler ses oeuvres autour de son obsession pour la chair et l'intellect, de confronter les frustrations aux désirs, de conjuguer la violence physique au plaisir charnel. Aujourd’hui, il s’offre un retour aux fondamentaux avec A Dangerous Method, film qui est bien plus une immersion dans les eaux tourmentées d'une page de notre histoire que le récit de la rencontre entre "deux sommités intellectuelles" (dixit sa bande-annonce). Et, bien que le réalisateur Canadien, très proche des préceptes de Freud, s’amuse à mettre son "idole" en porte à faux (son obsession pour l’origine sexuelle des troubles mentaux et son hégémonie spirituel sont gentiment remises en question), il en demeure pas moins que son histoire d'amour/haine, passionnante et troublante, donne finalement raison aux préceptes de la pensée Freudienne par le traitement très sexué qu'il inflige à la relation entre Jung et sa jeune protégée, Sabina Spielrein. Le triangle amoureux (platonique et/ou physique) formé par la magnifique Keira Knightley, le brillant Michael Fassbender et l’imposant Vigo Mortensen apporte donc au film toute sa complexité, et l'atmosphère, veloutée et subtilement tragique, qu'apporte la partition d’Howard Shore crée une tension dramatique délicieusement amère autour de cette histoire d'adultère. Et si, au final, ce long-métrage ne porte pas à notre connaissance des éléments nouveaux sur la pensée de Sigmund Freud et de Carl Jung, il n'a de cesse d'imbriquer ces deux hommes dans leur époque, réussissant alors l'exploit de dépeindre, avec une exhaustive concision qu'impose ces 90 minutes, les mentalités d’une ère torturée, ou la dangereuse quête de cette cité interdite qu'est la psyché humaine va permettre aux germes du nazisme d'être plantés. A Dangerous Method est donc un excellent film, et assurément le meilleur ouvrage du Cronenberg des années 2000.

68524758

> Une très belle distribution, ou se distingue l'excellente performance de Keira Knightley

> Une peinture du début des années 1900 d'une diabolique concision, qui permet notamment de mieux comprendre les positions défendues par Freud

> Une atmosphère angoissante parfaitement illustré par la réalisation de Cronenberg (abondante utilisation de la double focale)

> La sublime bande-son composée par Howard Shore

68524896

> Une mise en scène peut-être un peu trop sage

> Ceux qui s'attendait à se voir expliquer les théories de Freud seront déçus

A_Dangerous_Method_2

LA SCENE QUI TUE !

Le coup de couteau qu'inflige Sabina Spielrein (Keura Knightley) à Carl Jung (Michael Fassbender), le blessant légèrement à la joue. Une scène ou la dévorante passion entre ces deux personnages s'exprime par un montage "cut", référence à la célèbre scène de la douche de Psychose.