large_573175

1

Genre : Animation

Réalisateur : Chris Miller

Synopsis :

Le Chat Potté est l'un des Bandidos les plus recherché d'Espagne. Refugié à San Ricardo ou il tente de mettre la main sur les haricots magique de Jack & Jill, il fait la rencontre de Kitty Patte de Velour, une criminel de haut-vol, et Humpty Dumpty, un ancien camarade qui reve lui aussi de dérobé ces precieuses plante legumineuse.

Chat_Potte_


Avis :

Parce qu'il faut savoir se détendre après une semaine bien chargée, le premier spin-off issue de l'univers Shrek, Le Chat Potté, semblait être le meilleur candidat à cette douloureuse tâche. Mais finalement, après une heure et demie de bobine, un constat s'impose : Chris Miller nous a offert le parfait narcoleptique cinématographique et surement le pire film sorti des cerveaux de la section animation de l'usine Dreamworks (pourtant pas avare en mauvais produits). Etonnament lent, Le Chat Potté a beaucoup de mal à tenir en haleine le spectateur qui, frappé d'Alzeihmer, ne se souvient même plus de ce qui viens de se passer sous ses yeux. Des yeux maintenues fermés par un rythme en dent de scie, se payant même le luxe du ventre moue à mi-parcour avec cet interminable (et chiant) flashback sur la jeunesse du Chat Potté. Le scènario est d'ailleurs assez médiocre dans l'ensemble, l'histoire de vengeance ne tenant clairement pas la route et la romance entre notre héros et Kitty "Patte de Velours" n'ayant rien de bien fievreuse. Sans compter un duo de méchants à la Bonnie & Clyde, au potentiel "badass" énoooorme mais se révèlant être, au final, des vilains très peu charismatiques. Et niveau humour, le film ne dépasse que très très rarement le stade du sourire polie, peinant même à livrer les facecieuses et légendaires expressions de ce jolie coeur de félin. On s'ennuie donc royalement devant ce spectacle qui ne repose donc malheureusement que sur sa chatoyante animation, sa très efficace bande-son signée Henry Jackman et sur quelques morceaux de bravoures sympatoches à défaut d'être inoubliables. Inutile donc de vous faire un dessin : Le Chat Potté un goût de littière à chat qui ne pousse pas du tout le spectateur à rempiler une seconde fois.

68524758

> Les incontestables qualités de l'animation (même si on a vu plus beau cette année)

> La bonne partition, au teinte hispanique, d'Henry Jackman

> Quelques morceaux de bravoures réellement sympathiques

68524896

> C'est pas drôle (à l'exception faite de deux ou trois séquences)

> Une intrigue qui ne tient pas du tout debout

> Une abscence totale de rythme

> Des méchants risibles et peu mémorables

Le_Chat_Potte__2

LA SCENE QUI TUE ! (SPOILER)

Si le film ne vous a pas encore tué, vous profiterez du mega twist en flashback sur les réels intentions d'Humpty Dumpty. La première scène véritablement drôle du film, et elle arrive à la 85éme minute.