large_567771

3

Genre : Thriller

Réalisateur : George Clooney

Synopsis :

Stephen est consultant pour le gouverneur Mike Morris, l'un des deux candidats aux primaires démocrates. Durant cette campagne qui l'oppose au candidat Pullman, Stephen découvre la face caché de la politique et des hommes qui sont derrière.

Les_Marches_du_Pouvoir_1


Avis :

Sûrement las d'être questionné sur une éventuelle carrière en tant que candidat, George Clooney décide de répondre par le biais du septième art avec Les Marches du Pouvoir, son quatrième film en tant que réalisateur. Ici, Mr. Nespresso se réserve la place du gouverneur Mike Morris, candidat au primaire démocrate. Mais la (vraie) star, c'est Stephen, jeune consultant aussi talentueux que Jacques Segela est bronzé. C'est dire si les talents de ce jeune homme sont précieux et convoités, y compris bien évidemment par ses adversaires. Et la mise en scène joue habillement sur cette notion de présence, de stature dés la première séquence, créant une ambiguïté autour de la position du consultant et du candidat. Qui est donc le candidat ? Le type qui s'adresse à la population au travers de meetings savamment orchestrés, ou le gars derrière ce "poulain", qui tire insidieusement les ficelles des discours et de leurs mise en scène ? A cette question, le réalisateur répond par l'affirmative : le consultant est véritablement l'homme au centre de tout. Pendant donc plus d'une heure et demie, Clooney joue avec beaucoup de finesse au chat et à la souris, de qui va le mieux tirer la ficelle qui va le conduire à la tête de l'état, et nous montrer que le pouvoir broie littéralement l'humanité de ceux qui le convoite. Pessimiste sur la nature même du combat politique, le film est passionnant dans sa façon de montrer, via une réalisation sublime et des acteurs exemplaires, que les politiciens sont loin d'être des surhommes et que le poids de la presse les obligent à faire fi de leur faiblesses passés ou avenir. Mais voila, derrière ce propos qui, certes, ne porte rien de véritablement nouveaux aux yeux du public mais dont l'angle d'attaque reste passionnant, le film souffre du syndrome "Lions & Agneaux" : beaucoup trop de dialogues (surtout en V.O.ST.FR), et une première partie qui manque sérieusement de panache et d'intensité.

68524758

> Un casting assez impressionnant qui joue à la perfection leur rôle (mention spéciale à Evan Rachel Wood, magnifique)

> La mise en scène très cadrée de George Clooney, qui donne une sublime cachet visuel à son film

> Le propos du film, certes pas révolutionnaire, mais qui reste fort intéressant pour tout ceux qui s'intéresse de loin à la politique

> Alexandre Desplat, toujours très inspiré quand il s'agît de composer une partition pleine de tension

68524896

> On croule sous les dialogues !

> Une première partie qui traîne franchement les pieds niveau dramaturgie

> Le rythme global du métrage ne plaide pas non plus en sa faveur

Les_Marches_du_Pouvoir_2

LA SCENE QUI TUE !

Cette glaçante et angoissante escalade finale dans "l'horreur" du combat politique, nous présentant par la même ses répercussions sur tous les hommes et femmes qui le couvre.