original_568842

 3_5

Genre : Drame

Réalisateur : Rémi Bezançon

Synopsis :

La vie de Barbara, étudiante en psychologie, est bousculé par l'arrivée imminente de son bébé. Son quotidien avec son compagnon Nicolas va alors se transformer un véritable parcours du combattant.

Un_Heureux_Eve_nement


Avis :

Après le succès (surprise) de son second long métrage (Le Premier Jour du Reste de Ta Vie), Rémi Bezançon reviens sur le fonctionnement du noyau familiale et sur ses contraintes avec Un Heureux Évènement. Désireux de prolonger plus en amont son étude sur la famille, le réalisateur s'emploie cette fois à mettre sur le devant de la scène la naissance de l'instinct maternel à travers celui d'un bébé. En s'immiscant dans la vague de démystification de la maternité, le film démonte point par point le quotidien pavé de contraintes de jeunes parents immatures dans leur appréhension du sacro-saint concept de "famille", et dont l'abscence d'un modèle familiale équilibré fait d'eux des proies faciles aux modes éducatifs et aux réunions sectaires qui s'en nourrissent. Finalement loin de la petite comédie légère que dépeignait le teaser, Un Heureux Évènement s'approche en réalité bien plus de la chronique douce-amère du quotidien d'une jeune mère au foyer qui voit son train de vie, ses études et son avenir avorté par l'avènement de son nourrisson. Outre de s'intérésser pleinement et sans détours à la maternité, le film tire aussi son originalité dans la crédibilité des pensées de son héroïne. Plus que l'effet de style, le réalisateur cherche ici, avec cette formule du journal intime, à rendre parfaitement limpide les comportements du genre féminin au public masculin, sans pour autant entrer de plein pied dans le militantisme. Très fouillé et parfaitement ancré dans la réalité, le propos du film trouve en la magnifique Louise Bourgoin et au pétillant Pio Marmaï de magnifiques locuteurs, soutenu par de très bons seconds rôles (Josiane Balasko et Firmine Richard en tête). Dommage que les quelques digressions graphiques à la Terrence Malick, ainsi que quelques baisses d'intêret et de régime, viennent entacher cette belle petite réussite.

68524758

> Le très beau couple formé par Louise Bourgoin et Pio Marmaï sonne toujours juste

> Josianne Balasko, très drôle en mère indigne

> La volonté du réalisateur de s'intérésser à la maternité (chose assez rare au cinéma), et à la famille (dans tout ses états)

> Le ton doux-amer rend les situations qu'affrontent le couple extrêmement crédibles

68524896

> Quelques effets graphiques (modélisation d'un foetus) qui heurte la lecture du film

> Des anecdotes moins intéressants que d'autres

> Le rythme patine un peu à certains moments

Un_Heureux_Eve_nement_2

LA SCENE QUI TUE !

La parade amoureuse entre Barbara (Louise Bourgoin) et Nicolas (Pio Marmaï) dans le vidéo-club dans lequel travail ce dernier, ou les messages amoureux se font par l'intermédiaire des films loués. Voila une belle trouvaille de mise en scène, fraîche et irrésistible.