drive_xlg

5

Genre : Thriller

Réalisateur : Nicolas Winding Refn

Synopsis :

La nuit, un cascadeur devient chauffeur pour la mafia. Parallèlement, il fait la connaissance de sa voisine, Iréne, de son fils Benito, et de son mari Standard, fraîchement sorti de prison.

Drive


Avis :

Jadis dévolu au duo Neil Marshall / Hugh Jackman, Drive est finalement tombé dans les mains de l'acteur Ryan Gosling, qui a alors mandaté Nicolas Widing Refn, réalisateur danois acclamé par la critique, pour mettre en boite ce projet. Et que dire d'autre sur ce long-métrage si ce n'est que ce trip au coeur des mythes Américains est une éclatante réussite qui marquera pour longtemps vos rétines de cinéphage. Derrière une "simple" histoire de vengeance, le film cache en réalité une somptueuse profondeur psychologique sur l'impossible rédemption d'un cascadeur-braqueur mutique, cavalier de l'ombre s'effacant progressivement dans l'immensité lumineuse de cette "Cité des Anges" à la profondeur de champ abyssale. Pavé d'une renversante économie verbale, Drive parvient tout de même sans mal à rendre parfaitement explicite les relations qui unis ses personnages grâce à l'élèctrique mise en scène du génie danois : silences déchirants, cadrages soignés, ralentis à tomber et une ionisation des plus fracassantes de son héros parviennent ici à nous ensorceler. La douceur et l'amertume se mélange avec brio, la romance et la violence s'entrechoc avec une rare maestria technique et, un peu comme Michael Mann, Winding Refn transcende son récit via une splendide communion entre image et son, nous tenant alors constamment en état d'apensenteur. Sans parler de Ryan Gosling, lonesome cow-boy imposant son incandescent charisme sur chaque plans et qui se mesure avec une facilité déconcertante aux monstres aux quels il s'oppose (Albert Brooks et Bryan Cranston en tête). Enfin, c'est aussi un très bel hommage au cinéma bis, à son look pop-flashy et à ses éclats de violences démesurés. Drive est donc un pur bijoux du thriller urbain.

68524758

> Une distribution à tomber !

> Une photographie et une mise en scène à s'en décrocher la mâchoire

> Une bande-son qui donne envie de chialer

> L'efficacité des (rares) poursuites en voiture, ou l'unique vrombissement d'une Mustang suffit pour vous filer des frissons

> On ne voit pas du tout le temps passer

68524896

> Un scènario peut-être un poil classique (mais à ce stade de satisfaction, on s'en balance pas mal)

Drive_2

LA SCENE QUI TUE !

Cette planante séquence ou le Cascadeur (Ryan Gosling) emmène Iréne (Carrey Mullingan) et son fils traîner en voiture dans un Los Angeles industriel baigné de lumière avec, en fond sonore, A Real Hero de College. Juste magnifique !