Captain_America_Movie_Poster_2

3_5

Genre : Super-Héros

Réalisateur : Joe Johnston

Synopsis :

Steve Rogers est un patriote acharné qui tente par tout les moyens de se faire engager dans l'armée. Mais sa condition physique ne lui permet pas de participer à la guerre contre l'Allemagne d'Hitler. Mais le docteur Erskine lui propose d'intégrer un programme qui lui permettra peut-être d'inégrée les forces armée Américaine.

Captain_Amercia


Avis :

Joe Johnston, petit protégé devenu aujourd'hui un proche collaborateur de Steven Spielberg, se propose de livrer le premier volet sur le héros patriote de l'Amérique de la Seconde Guerre Mondiale. On craignait les canons du patriotisme s'abbatre sur Captain America, mais c'est finalement avec beaucoup d'intelligence que le réalisateur met en scène son héros. Certes, Steve Rogers est un patriote pur souche qui veut à tout pris entrer chez les Marines pour combattre pour son pays. Mais ce fantasme est dépeint ici plus comme une folie destructrice, le héros compensant sa condition physique faiblarde par une volonté de fer pétrie d'humanité, de désir de justice, mais parfois aussi d'inconscience. Sans donc abîmer l'image du héros, Joe Johnston la teinte d'une certaine fragilité psychologique et, même lorsque il devient taillé comme un demi-dieu, le cinéaste se permet de le ridiculiser lors de ses prestations théâtrales en pyjama bleu pour doper la vente de bons. Formidable contrepoint à Captain America, Crâne Rouge, le grand méchant de l'histoire, s'avére être à la fois son antithèse (absence totale de valeur patriote), mais également son reflet (une folie qui le consume physiquement). L'affrontement entre les deux hommes n'en devient alors que plus intense. Pour le reste, le réalisateur confirme être un parfait faiseur de divertissement, accommodant la superbe musique épique d'Alan Silvestri à des séquences guerrières parfois trop éphémères mais parfumés d'un humour old-school qui rappelle les grandes heures d'Indiana Jones. La brillante troupe d'acteur fait ensuite le reste, Chris Evans s'avére parfaitement à l'aise dans les bottes du Captain, et un Tommy Lee Jones délicieux en colonel aigri. De quoi donc faire table rase de certains hic qui parsèment le film.

_

> Un excellent casting avec un Chris Evans parfaitement crédible dans la peau de Steve Rogers/Captain America, un Tommy Lee Jones savoureux et un Stanley Tucci toujours aussi drôle

> "Pour qu'un film soit réussit, il faut un bon méchant" affirmait Alfred Hitchcock : remercions donc Hugo Weaving de nous offrir un Crâne Rouge d'anthologie

> La réalisation qui emballe parfaitement cette aventure

> Un scénario qui réussit à mettre un peu de profondeur dans ce héros que l'on pensait lisse et sans aspérité

_

> Un montage perfectible à de rares occasions

> Le groupe de résistants qui accompagne Captain America est assez transparent

> Des scénes d'action parfois trop courtes

Captain_America_2

LA SCENE QUI TUE !

Le combat final qui oppose le Crâne Rouge (Hugo Weaving) et Captain America (Chris Evans) dans l'aéronef du vilain. Un palpitant duel dans les airs qui clôt parfaitement cette généreuse aventure.