Laisse_Moi_Entrer

Genre : Thriller

Réalisateur : Matt Reeves

Synopsis :

Owen, enfant solitaire, rencontre Abby, sa nouvelle voisine qui vient d'emménager avec son pére. Au fur et à mesure de leur rencontre, Oawen découvre peu à peu que Abby est en vérité une vampire.

2010_let_me_in_041


Avis :

Matt Reeves, réalisateur du culte Cloverfield décide de "remaker" le film Morse de Tomas Alfredson, en espérant bénéficier du même succès que l'œuvre original.

« Les remakes devraient être faits à partir de films ratés ou peu réussis, cela permettrait de régler ce qui ne fonctionnait pas dans l'original. » a déclaré Tomas Alfredson à propos du projet d'adaptation de son film Morse. Il est évidemment difficile de ne pas être de son avis, la piètre qualités des remakes de  "grands films" semblant parfois détruire la réputation de l'œuvre originale (Amytiville, Invasion, Hantise). Alors, pourquoi avoir fait un remake de Morse alors qu'il a connu un succès retentissant et qu'il semblait réussit à tout point de vue ? Peut-être pour le faire connaitre aux Etats-Unis ou, on le sait, les films d'origine étrangère n'ont pas forcément leurs places sur grand écran ? Ou bien juste pour le pognon ? Les voies d'Hollywood sont impénétrables et, de toute manière, ce débat n'ira pas plus loin étant donné que je n'ai pas vu le film original d'Alfredson. Quoi qu'il en soit, le film de Matt Reeves est une vraie réussite, pleine d'originalité et surtout de punch qui tient avant tout de son incroyable histoire. Dépassant le simple cadre du "vampire contre humain", l'intrigue se développe autour des relations extrémement complexe qui lie Abby et Owen, à la fois tendre, maternelle et extrémement violente voir dérangeante (avec un simili complexe d'Oedipe lorsque Owen habille Abby avec les vêtements de sa mère). La relation entre Abby et son "père" est également très touchante.

Il est aussi question ici de bien et de mal, que la nature des relations entre les différents protagonistes vient nourrir. A coté de ses pistes de réflexion, Matt Reeves distille efficacement l'angoisse pour rendre le film plus accrocheur pour les amateurs de thriller. D'abord avec l'ouverture d'une rare efficacité, avec cette musique contemporaine tout droit sorti de The Box, Shutter Island ou Shining et avec cette même terreur aveugle, ou l'on voit strictement rien mais ou la détresse et l'urgence vous tord les tripes. Ensuite, le film est parsemé de quelques éclats de violence bien sentis ou la réalisation de Matt Reeves explose littéralement (l'étourdissant accident de voiture vu de l'intérieur). Saluons également l'imposant travail de photographie, notamment les magnifiques jeux de lumières, ainsi que l'excellente partition de Michael Giacchino, enveloppant le film dans une atmosphère aux frontières du réel. Enfin, le casting est très convaincant, notamment un Richard Jenkins résolument inquiétant en père mutique ainsi que Elias Koteas aux allures de flic has-been (d'où peut-être la référence à Ronald Reagan en début de film). Les deux jeunes acteurs sont également bons, bien que notre attention se porte très souvent sur les deux personnages précédemment cités.

Laisse-Moi Entrer est donc un thriller parfaitement orchestrée, avec son lot de frisson, d'angoisse et de romance. Dommage que les deux acteurs principaux ne crèvent pas plus l'écran.