Le_Petit_Baigneur

Genre : Comédie

Réalisateur : Robert Dhery

Synopsis :

Louis-Philippe Fourchaume, chef d'une entreprise de construction de bateau, renvoie André Castagnier, son architecte, après une erreur sur un bateau, déchirant par la même occasion les droits de son voilier Le Petit Baigneur. Mais lorsque Fourchaume découvre que ce voilier lui permettrai de gagner beaucoup d'argent, il décide d'aller rendre une petite visite à son ancien employé.

Le_Petit_Baigneur_2


Avis :

Film mineur dans l'immense filmographie de Louis De Funes, Le Petit Baigneur, réalisé par Robert Dhery, n'en est pas moins un film drôle et énergique.

Ce film est encore une fois une vitrine pour De Funes qui, une fois n'est pas coutume, se donne à fond dans les mimiques et les grimaces. Et, comme il est de coutume de voir dans un film avec De Funes, son personnage est une vraie saloperie. Ici, Louis-Philippe Fourchaume est d'une mauvaise foi incommensurable, imputant tout ses maux à sa femme ou à son employé, manie la langue de bois comme personne et minimise tous les problèmes des autres (hilarante scène ou il fait une analyse psychologique de la douleur du personnage interprété par Michel Galabru). Une perversité poussé à son extréme lors du final grand-guignolesque dans la chambre à couché de Fourchaume, ou les acteurs se jètent tous dans le même registre interprétation (Robert Dhéry qui en rajoute des tonnes dans le larmoyant, De Funes qui mime grossièrement l'état de souffrance de son personnage). Et comme toujours, l'acteur parvient à attirer la sympathie du spectateur. La recette marche donc une fois de plus grâce au talent de son interprète principal et de son jeu millimétré.

Quoi qu'il en soit, en comparaison de certains film de l'acteur, Le Petit Baigneur demeure peu original. Le film est drôle, mais moins que Le Corniaud, La Traversé de Paris ou d'un bon Gendarme à New-York. Quelques sèquences hilarantes sont tout de même à signaler, entre autre ce délicieux échange entre De Funes et un paysan alors qui le guide vers la ville ou habite son employé. Le film est aussi riche en action made in France, avec une poursuite final sur les canaux ou l'interminable séquence avec le tracteur (avec une avalanche de gags plus ou moins réussis). Enfin, malgré le vampirisme de De Funés, le casting arrive tout de même à exister, notamment Robert Dhéry dans le rôle de l'inventeur falot, Michel Galabru, qui impose aussi sa présence (même si son rôle n'est pas le plus important du film), et Franco Fabrizi en homme d'affaire italien. Seul regret dans ce casting : ne pas retrouver l'inénarrable Claude Gensac en compagne de De Funes (remplacé ici par Andrea Parisy, qui est tout de même très agréable à l'écran).

Il n'y a donc rien de spécial à dire sur ce Petit Baigneur : c'est du De Funes classique, peut-être un peu moins culte que d'autres de ses films, mais tout aussi agréable.