Mars_Attacks

Genre : Science-Fiction

Réalisateur : Tim Burton

Synopsis :

Le gouvernement américain découvre une floppée de soucoupe volante se dirigeant vers la Terre. Le président des Etats-Unis décide alors d'organiser une immense cérémonie pour accueillir les petits-hommes verts. Malheureusement, ces nouveaux venus semblent inamicaux.

Mars_Attacks_2


Avis :

Après le cuisant échec de Ed Wood, Tim Burton, cinéaste à l'univers débridé et fantasmé, revient avec Mars Attacks, une parodie des films de science-fiction et catastrophe.

Le film de Burton est un véritable bijou d'humour et de décontraction. Ici, point de sérieux ni de message humaniste, mais juste un dérivée de tout les films de martiens et catastrophe que l'on a pu découvrir jusqu'à maintenant. Le film se roule avec onctuosité et perversion dans la série B de luxe sans jamais faillir à son objectif : rendre hommage de façon humoristique au films de science fiction des années 60. De plus, le réalisateur se permet de critiquer les valeurs morales des États-Unis : un général subtilement arriviste, un promoteur grossier, un petit avocat sans éthique, des campagnards qui ne jure que par l'armée, et bien d'autres créatures toutes plus dérangés les unes que les autres. Au final, les meilleurs représentants de l'espèce humaine survivent, et les autres se font cramer par les lasers des martiens. Ajouté à cela la description d'une vie politique ultra médiatisé tous sauf sérieuse et un message de paix que l'on nous retourne dans la figure, et l'on obtient une histoire totalement frapadingue qui dynamite les codes du genre. Les effets spéciaux sont dignes des meilleurs séries B (mention spéciale à la femme martienne), les décors kitsch à souhait, les dialogues légèrement barrés et la composition de Danny Elfman excellente et pleine de références musicales.

Mais Burton fait également référence aux films catastrophes comme La Tour Infernale ou Poseidon. Il se dote pour cela d'un casting d'enfer que l'on voit pas tous les jours au cinéma : Annette Bening en extrémiste ecolo, Danny DeVito en avocat véreux, Pierce Brosnan en chercheur séducteur, Michael J. Fox en présentateur soucieux de sa crédibilité, Martin Short en conseillé amateur de prostitué et Glenn Close en première dame sans valeurs. Il y a aussi des vétérans de la série B comme la divine Pam Grier ou l'imposant Jim Brown, des anciennes gloires du cinéma comme Rod Steiger ou Sylvia Sidney et de nouvelle tête comme Jack Black ou Sarah Jessica Parker. Mais le clou du spectacle c'est indéniablement le présence de Jack Nicholson. Burton à su magnifiquement exploité les deux facettes de l'acteur. Le coté sobre avec son rôle de président des Etats-Unis incapable et sérieusement abrutit et le coté survolté avec le personnage de Art Land, un promoteur de casino survolté. Une différence de tonalité assez impressionnant, au niveau de celle de Peter Sellers dans Dr. Folamour. Enfin, la mécanique de la catastrophe planétaire est respecté avec une structure en film choral et une invasion à l'échelle mondiale parfaitement illustré par le film.

Mars Attacks ! est donc un excellent film de science fiction avec un humour débile qui marche à plein régime et un coté divertissement qui sert parfaitement les objectifs du cinéaste.