inglorious_basterds

Genre : Guerre

Réalisateur : Quentin Tarantino

Synopsis :

Alors que Shosanna tente d'organiser sa vengeance contre l'officier responsable du massacre de sa famille, une équipe de soldats juifs, surnommé les Bâtards, prépare une opération afin d'éliminer les leaders nazis.

inglorious_basterds_2


Avis :

Après le moyen Boulevard De La Mort, Quentin Tarantino revient avec un film très attendu par tous les fans du cinéaste et des amateurs de films de guerre de série B.

Inglourious Basterds perpétue la tradition Tarantinienne avec un nombrilisme salvateur. Les joutes verbales sont plus que jamais présentes dans son film, laissant la plume du cinéaste sépanouir comme jamais. Les plages de dialogues sont excellentes, très bien écrites et infiniment passionnantes, donnant lieu à des confrontation pleines de charme et de tension. Certains taxeront le cinéaste de s'auto-parodier mais le fait est que c'est son style et qu'il s'acquitte magnifiquement de son cahier des charges. De plus, le rythme de ces dialogues est suffisamment soutenu pour que l'on ne s'ennuie pas. Cet ingrédient, essentiel chez Tarantino, est relayé par une narration efficace, rendant hommage successivement aux westerns (massacre et vengeance) et aux films de série B (fusillades sanglantes et jeux outranciers). Une influence qui se sent jusque dans la réalisation, avec de grands plans d'ensemble et la musique de Ennio Moricone qui vient régulièrement bercer les oreilles du spectateur.

Tarantino ne perd pas de vue le coté divertissement, fournissant quelques morceaux de bravoures. Même si ceux si sont relativement éphémères, elles réservent tout de même leurs lots d'adrénaline, surtout l'extraordinaire final dans le cinéma. Le spectacle est également assuré par les acteurs, qui jouent avec conviction et un réel plaisir leurs personnages, tous plus dingues les uns que les autres. Brad Pitt serre les dents tout au long du film, Eli Roth joue à fond le pervers, et Til Schweiger est monolithique à souhait. Les actrices ne sont pas en reste puisque Melanie Laurent et Diane Kruger campent des femmes aussi charmantes que dangereuses. Notons également le participation de Mike Myers, méconnaissable, et de Gedeon Burkhard (ceux qui ont déjà vu la série TV Rex le reconnaitrons). Mais la pépite du film vient sans nul doute de Christoph Waltz, composant avec maestria un officier nazi cruel et sadique qui souffle le chaud et le froid. Voila un acteur qui n'a pas volé son titre de meilleur acteur de l'année !

Inglourious Basterds est donc un excellent film de guerre qui se suit sans ennuie, avec des dialogues qui se boivent comme du petit lait.