tellement_proches4

Genre : Comédie

Réalisateur : Eric Toledano & Olivier Nakache

Synopsis :

Quand Alain a épousé Nathalie, il ne savait pas qu'il épouserait aussi sa famille. Ce samedi, comme toutes les semaines, ils sont invités à dîner chez son beau-frère, Jean-Pierre à Créteil. Mais ce soir, plus que d'habitude, Alain est à bloc, il bout comme une cocotte prête à exploser.

tellement_proches_2


Avis :

Après la réussite de Nos Jours Heureux, Olivier Nakache et Eric Toledano reviennent avec une comédie sur la famille. Ça s'appelle Tellement Proches et c'est très drôle.

La réussite de ce genre de film à la Cuisine et Dépendance tient d'abord à la brochette d'acteurs que l'on réunit. Ici, il y a du beau monde et tous, sans exception, livre une interprétation magistralement drôle, aidé par des portraits de personnages haut en couleur. On retrouve Vincent Elbaz incarnant à la perfection le père déséquilibré, François-Xavier Demaison est également très drôle en avocat loin d'avoir pignon sur rue, et l'incontournable Omar Sy se détache plutôt bien de son compère Fred pour un rôle loin d'être axé que sur la comédie. On salue également les trois interprètes féminines : Isabelle Carré, Audrey Dana et Jospehine De Meaux sont très convaincantes dans leur rôles respectifs. Enfin, on retrouve un Jean Benguigui hilarant en coiffeur à moumoute, et Renée Lecalm est délicieuse en petite vieille vulgaire qui passe son permis. Mais dans l'ensemble, le casting est parfait et s'accorde sur le même ton, plutôt doux-amer, du métrage. De plus, il dégaine avec zel quelques répliques bien senties et très bien écrites.

L'autre élément essentiel pour que ce genre de comédie marche, c'est un scénario bon et surtout satirique. La satire de Tellement Proches va très loin dans la caricature, entre les pseudo bourgeois qui élèvent leurs enfants comme des pur-sang et les classes moyennes qui sont incapables d'éduquer leurs gosses par manque de temps et de cohésion familiale. De plus, les scènes de famille sont bien corsées (un excellent diner de famille, ou tous le monde se coltine tout le monde), et les belles familles en prennent pour leurs grades (une belle mère axé sur les slips de son gendre). La mécanique comique du film fonctionne donc parfaitement, grâce au talent des interprètes, mais également par un très bon montage des gags. De plus, le film surprend lors d'un dénouement pas aussi comique que le reste du film, mais bien plus centré sur le mélodrame, avec une leçon assez dure sur les valeurs de la famille et sur le poids des apparences dans notre société. C'est pas nouveau comme cheval de bataille, mais cela a le mérite de dégoupiller des scènes cultes.

Tellement Proches est donc une comédie satirique drôle et parfois émouvante, qui retire la guimauve pour laisser place à de beaux sentiments, le tout accompagné d'une excellente troupe d'acteurs et d'actrices.